Blog pour les amoureux de Thé japonais


 

Bonjour aux amateurs de thé Japonais !

Nous sommes 2 amies passionnées par le thé japonais, je m’appelle Tama et mon amis Yura, d’où le nom TamaYura !
Depuis notre plus tendre enfance, nous aimons le thé et plus particulièrement celui venu du Japon. Nous avons goûté énormément types de thé et nous voudrions vous faire part de nos découvertes !
Faire unfuser votre thé dans une théière
Des mignardises, pour accompagner notre thé


Et tout d’abord, notre recette préférée pour accompagner une tasse de thé : le muffin au thé


La recette du muffin au thé vert


Pour régaler 6 personnes, procurez-vous 50 gr de farine, 1 sachet de levure, 75 gr de poudre d’amande, 3 œufs entiers, 150 g de beurre, 150 gr de sucre glace, 3 c-à-c de thé vert en poudre (idéalement du thé matcha).

Faites fondre le beurre au bain marie ou au micro-ondes et laissez tiédir. En parallèle, mélangez les ingrédients en poudre dans un saladier. Incorporez le beurre et les œufs. Mélangez pour obtenir une pâte homogène.

Préchauffez le four à thermostat 6 (180°C). Remplissez les moules à muffins trouvé sur le site  www.kitchen.fr
Enfournez 15 à 20 minutes, sachant que plus les muffins sont gros, plus la cuisson est lente.

Pour cette recette, il est préférable d’avoir une spatule à portée de main. L’homogénéisation des ingrédients sera plus simple. Combinez-là à un grand bol pâtissier en inox qui préservera parfaitement les arômes du thé. Pour les moules, misez sur le silicone qui n’a pas besoin d’être beurré/fariné et qui supporte très bien la température du four.


Le thé Sencha : la préférée des Japonais


Très populaire chez les nippons, ce thé subit un bain de vapeur durant un maximum de 45 secondes. Cela suffit à stopper son oxydation. Les feuilles de thé entières sont alors roulées avant de passer par la phase de séchage. Le thé ainsi obtenu présente une couleur qui tire vers le jaune. En bouche, il se révèle doux et amer à la fois, ce qui ne manque pas de surprendre agréablement les papilles. On le déguste chaud en hiver et bien frais en été.

Il existe 4 principales variantes, à choisir selon vos préférences gustatives. Le shincha dévoile une saveur plutôt sucrée. L’asamushi sencha plaît aux amateurs de douceur. Le chumushi sencha révèle un goût insolite qui rappelle subtilement le beurre doux. Quant au fukamushi sencha dont la couleur est beaucoup plus sombre est également la variante la plus forte.

Quelle que soit la variante que vous sélectionnez, le sencha est toujours un excellent concentré de caféine et de vitamines. Il peut donc facilement remplacer le café et autres boissons dynamisantes. Sa teneur en minéraux et en antioxydants en fait par ailleurs un allié de choix pour le bon fonctionnement de votre organisme.


Le thé Genmaicha : un excellent désaltérant


Bien qu’il soit très populaire au Japon, le thé Genmaicha est surtout apprécié dans les autres pays (comme chez nous, d’ailleurs). Elaboré avec un mélange de thé Sencha, de riz grillé et de riz soufflé, c’est une sorte de thé dont la teneur en caféine est faible. Il peut donc être consommé après votre repas du soir ou avant le coucher.

Le genmaicha possède des vertus digestives et apaisantes. Il contribue aussi à l’élévation de la température de l’organisme, ce qui le rend plus intéressant encore en saison hivernale. Le goût est assez proche de celui du café et il possède des propriétés désaltérantes qui nous ont littéralement fait craquer.
Les champs de thé Japonais, un paysage garndiose

Les champs de plantation de thé


Nous tenons à préciser qu’il existe différentes qualités de thé genmaicha. Les meilleures contiennent du sencha, comme évoqué précédemment. En milieu de gamme, c’est du thé bancha qui est associé au riz. Si vous tombez sur du thé genmaicha arborant des feuilles de couleur pâle et qui paraissent fragiles, passez votre chemin. Contrairement à ce que l’on peut croire, le haut de gamme n’est pas forcément plus onéreux que les versions de moindre qualité.


Le thé Gyokuro : le prestige dans votre tasse


Le gyokuro est un thé d’ombre. Concrètement, cela signifie qu’il est mis à l’ombre grâce à un système de couverture et ce, quelques temps à peine avant sa récolte. La récolte du thé a principalement lieu au printemps, saison à laquelle les feuilles et les bourgeons dévoilent leurs meilleurs arômes. Cette cueillette promet des senteurs très subtiles qui se conjuguent à un goût riche que les nippons appellent Umami. C’est l’accumulation des nutriments tout au long de l’hiver qui permet d’obtenir cette note liquoreuse en bouche, tendant vers le sucré.
La récolte du thé
La récolte du thé, un procédé ancestral
Le thé gyokuro est ainsi considéré comme symbole de raffinement. Si vous prévoyez recevoir des invités, il n faut pas hésiter à leur proposer une tasse après le repas. Expliquez-leur qu’il s’agit d’un thé noble et vous verrez que votre délicate attention portera ses fruits. Bien évidemment, vous pouvez aussi consommer ce thé japonais juste pour le plaisir.


Le thé Hojicha : une douceur déconcertante

Le Hōjicha est élaboré avec un mélange de branches et de feuilles. Il s’agit d’un thé vert torréfié qui révèle une couleur ambrée au moment de l’infusion. Son arôme surprend à coup sûr car il est chaleureux et rappelle le pain grillé. En bouche, il révèle des notes de noisette et se veut sucré.

Il est de coutume de boire le thé Hōjicha en fin de repas, du moins chez nos amis japonais. En ce qui nous concerne, nous le dégustons à chaque fois que nous en avons envie (merci au faible taux de théine !)
Vous vous demandez peut-être avec quoi l’associer ? Nous y venons justement. Si vous prévoyez des crustacés ou du poisson fumé, il ne faut pas hésiter à proposer du thé Hōjicha pour les accompagner. Lorsque les températures se font plus fraîches, pensez à marier ce thé avec un comté ou un autre fromage à pâte fondante. L’association est originale, certes, elle n’en est pas moins gourmande à souhait.


Le thé Matcha : la star des thés verts

Nous avons gardé le meilleur pour la fin ! Littéralement, “matcha” se traduit par “poudre de thé”. Vous l’aurez compris, c’est un thé vert qui a été broyé très finement. Il est traditionnellement infusé dans de l’eau très chaude, voire bouillante, le dosage étant à adapter à vos préférences. Si vous n’y avez pas encore goûtez, sachez que le thé matcha est plutôt astringent. Ayez donc la main légère si vous n’êtes pas adepte des infusions fortes. Paradoxalement, ce thé qui se consomme chaud est très frais en bouche. Plus le thé est qualitatif, plus la fraîcheur prend le dessus par rapport à l’amertume. Cela ne fait que rehausser la finesse et l’élégance du thé au moment de la dégustation.
Le thé Matcha, un ingrédient populaire pour vos desserts
Le thé matché ou la poudre de thé

Ce thé japonais contient de la caféine mais celle-ci est plus facilement assimilée et tolérée par l’organisme. C’est donc une excellente alternative au café. D’ailleurs, ce thé se déguste volontiers au réveil pour vous booster avant le démarrage de la journée. Vous pouvez aussi le consommer en milieu de journée afin de vous maintenir éveillé, en cas de baisse de concentration.

Nous avons déjà évoqué la possibilité d’utiliser le thé matcha en pâtisserie, comme en témoigne notre originale recette de muffins. Mais c’est un ingrédient qui s’adapte à bien d’autres préparations gourmandes encore. Il ne faut surtout pas hésiter à l’intégrer dans une recette de crème glacée, de smoothie bien frais et autres recettes sucrées. Vous nous en direz des nouvelles !